Servant et les Jocondiennes vont tenter de freiner les Normandes dimanche.
Servant et les Jocondiennes vont tenter de freiner les Normandes dimanche.
© (Photo archives cor. NR, Frédéric Dubuisson)

Les Jocondiennes débutent leur saison en Élite 2, ce dimanche 8 octobre à Rouen, avec un effectif remanié.

Valkyries Normandie
US Joué

L’US Joué entame ce dimanche le championnat de France Élite 2, par un déplacement difficile chez les redoutables Valkyries de Rouen.
Beaucoup de changements sont intervenus dans le clan jocondien à l’intersaison et c’est un nouveau projet pour les féminines qui est mis en place par le club.

Certaines joueuses emblématiques ont arrêté leur carrière à l’instar de Marie Chartin, Ophélie Nourrisson ou encore Camille Larchevêque. Mais ces départs ont été grandement compensés par plus d’une vingtaine d’arrivées.

Quelques départs et une vingtaine d’arrivées

Du côté du staff, Sebastian Ungureanu, le nouveau responsable des avants, déclare : « Nous allons à Rouen pour gagner et ce sera le cas à chaque fois que les filles entreront sur un terrain. Nous ne serons pas au complet et les nombreuses arrivées font que toutes les filles ne sont pas au même niveau de préparation, mais nous avons bien travaillé avec un groupe très attentif et à l’écoute. »

En effet, si l’on ressent beaucoup d’envie et d’enthousiasme dans la team féminine de Joué, il faudra aussi se montrer patient car bon nombre de joueuses ne se connaissaient pas il y a peu. Il faudra sans doute encore quelques semaines pour que l’amalgame se fasse totalement. Toujours est-il que les Jaune et Bleu se déplaceront à Rouen avec de légitimes ambitions.

En quête d’une identité de jeu

Les générations précédentes de Joué ont souvent été surnommées les « guerrières » ou les « combattantes ». Il y a fort à parier que l’équipe 2023/2024, ne dérogera pas à la règle, comme le souligne Ungureanu : « Il est important pour nous de créer une véritable identité de club avec son style de jeu, son état d’esprit. Nous voulons réellement exister à ce niveau et pérenniser le club, pour continuer tout le travail de formation réalisé à l’US Joué qui peut et doit devenir une place forte du rugby féminin. »

Dimanche 8 octobre à 15 h, stade Jean-Mermoz à Rouen.

US Joué : Poncet, Oger, Servant, Perne, Amirat, Tinard, Bonnet, Farce, Tregret, Legendre-Long, Chevalier, Duplan, Galon, Baril, Chantrel, Lague, Musangu, Cormier, Durand, Mouadda, Amate-Garcia, Acosta-Garcia, Monthioux, Amenda.