Les Jocondiennes doivent se remettre de la claque reçue face à Brive.
Les Jocondiennes doivent se remettre de la claque reçue face à Brive.
© (Photo archives cor. NR, Raphaël Rojas)

Après une lourde défaite à domicile contre Brive, l’US Joué aura un difficile défi à Toulon, ce samedi 4 novembre. Mais plus que le résultat, c’est l’état d’esprit qui intéresse le staff jocondien.

RC Toulon
US Joué

C’est un déplacement difficile qui attend les filles de Joué, ce samedi 4 novembre. Septièmes avec 10 points, elles se rendent sur les terres du RC Toulonnais, qui occupe la 3e place d’Élite 2 féminine avec 18 points.

« Revenir aux fondamentaux »

Après la lourde défaite à domicile face à Brive, le 15 octobre (0-43), le staff attend une réaction des joueuses. Car au-delà du résultat, c’est l’état d’esprit qui a fait défaut. « Nous devons revenir aux fondamentaux et ne pas oublier que le rugby est d’abord un sport de combat. On ne peut pas évoluer correctement dans cette discipline sans se faire mal tant aux entraînements qu’en match. Nous avons durci les entraînements et attendons une confirmation des intentions en match », lâche l’entraîneur, Sebastian Ungureanu.

S’il ne revêt pas une importance capitale, ce déplacement à Toulon devra donc permettre de voir les progrès effectués. Il sera surtout une excellente préparation pour les deux réceptions qui suivront, face à Clermont La Plaine puis les Coyotes 94, qui seront des rencontres déterminantes pour la suite du championnat.

Les Jocondiennes se rendront donc à Toulon sans pression de résultat, mais non sans ambition, car dans ce championnat, tout est possible, y compris de ne pas rester en rade à Toulon.

Ce samedi 4 novembre à 17 h 30.

Le groupe : Oger, Thierry, Servant, Farce, Acosta-Garcia, Razafializay, Galon, Bonnet, Amate-Garcia, Tregret, Monthioux, Feuillet, Tinard, Chantrel, Baril, Musangu, Amirat, Legendre-Long, Glain, Ongoléa, Chevron-Castaing, Duplan.