Les Normandes ont imposé leur domination sur toute la longueur du match.
Les Normandes ont imposé leur domination sur toute la longueur du match.
© Photo archives cor. NR, Fréderic Dubuisson

Comme la saison passée, Joué-lès-Tours a subi la loi du plus fort en terres normandes, lors d’un match nettement dominé par les Valkyries.

Valkyries de Normandie : 43
Joué-lès-Tours : 14

Comme cinq mois plus tôt lors du match retour de la saison passée (0-35), les rugbywomen de Joué-lès-Tours ont subi la domination athlétique des Valkyries de Normandie. Sur un terrain synthétique, les Jocondiennes ont néanmoins affiché de belles valeurs de combat pour leur seconde saison à ce niveau.

Avec un effectif remanié cet été, les joueuses de Kenny Damouche et Sebastian Ungureanu ont en effet nettement redressé la tête après la pause. Même après que leur axe central a été souvent transpercé, avec notamment quatre essais adverses sur ce type d’action, pas question d’abdiquer pour la capitaine Duplan et ses équipières.

Musangu file à l’essai

Malgré deux essais normands en début de partie (14-0, 19e), Trégret profite d’une mésentente locale pour filer à l’essai et réduire le score, avant la transformation d’Oger et la pause fraîcheur imposée en raison d’inattendues chaleurs automnales (14-7, 25e). Bien sûr, en face, les Valkyries disposent de trois joueuses surdimensionnées : les 3es lignes Henault et Joubert, cinq essais à elles deux, ainsi que la demi de mêlée Le Tallec.

Il n’empêche que deux essais locaux et la mi-temps plus tard (28-7, 40e), Joué s’installe davantage dans les 40 mètres adverses. Et à un quart d’heure de la fin, Bonnet et Chantrel lancent une magnifique action collective sur l’aile gauche, pour envoyer la rapide Musangu Tchibangu vers un essai transformé par Oger (38-14, 77e). Encourageant, malgré un dernier essai encaissé dans le temps additionnel (43-14, 80e+9), avant de recevoir Brive dans une semaine.

La fiche

Mi-temps : 28-7.
Valkyries de Normandie : 7E Joubert (8e, 29e, 35e, 51e), Henault (14e), Philippot (58e), M. Marques (80e+9) ; 4T Maris (9e, 15e, 30e, 36e).
Joué-lès-Tours : 2E Trégret (24e), Musangu Tchibangu (76e) ; 2T Oger (25e, 76e).

À chaud

Sebastian Ungureanu (entraîneur de Joué-lès-Tours) : « On savait qu’on se rendait chez une très belle équipe d’Élite 2. Je regrette qu’on ait mis 40 minutes à rentrer dans le match, avec quelques erreurs défensives en première période. Mais on a rectifié le tir après la pause malgré un manque de finition, ce qui promet pour la suite ! »